There’s more to Africa than only landscapes’ organic lovely attractiveness.

Posté par:

Performing research will enhance the caliber of your composition. A personalized writer should find a way to manage the multi tasking tactics such as custom composition drafting and compilation. Whether you’ seeking for individuals who may compose straightforward and normal custom documents for you or you’d want writers to make your professors happy, you can actually make sure that we’ll offer you what you want. Find information considering essays on the web from here. To make sure timely shipping and ...

Continuer la Lecture→
0

Monsieur Modibo KEITA de la DNCC ” Nous demandons aux opérateurs économiques qu’ils soient patriotes pour passer un mois de Ramadan paisible”.

Posté par:

Dans le souci de faire passer a tous nos compatriotes un mois de Ramadan paisible le Directeur National du Commerce et de la Concurrence, a travers Mali Médias lance un appel aux Opérateurs Économiques du pays.IMG_0201

Lisez Monsieur Modibo KEITA Directeur National du Commerce et de la Concurrence.

Mali Médias : Bonjour Monsieur Keita pouviez-vous vous présentez à nos lecteurs ?

Monsieur KEITA : Je m’appelle Modibo Keita, Directeur National du Commerce et de la Concurrence.

Mali Medias : Monsieur le Directeur nous sommes à l’entrée du mois de Ramadan est-ce que des dispositions ont été prises pour les stocks des produits de grande consommation ?

Monsieur KEITA : Oui nous avons un comité de veille même si ce n’est pas le Ramadan qui suit un peu l’évolution des stocks et des prix sur le marché. Le Comité à chaque semaine, tous les vendredis fait un document qui fait l’objet d’une communication au niveau des conseils de prix. La semaine passée en ce qui concerne la farine nous disposons sur le territoire national de 6 726 tonnes, le kg de farine est vendu entre 250 à 500 f sur tous les marchés du Mali et le taux de couverture en farine est de 58 jours. L’huile alimentaire nous disposons présentement sur le territoire national de 24 090 tonnes, le litre est vendu de 625 à 800 f sur les différents marchés du Mali, le taux de couverture est de 89 jours et le sucre, nous disposons de 106 247 tonnes le prix du kg est vendu entre 400 et 500 f sur tous les marchés le taux de couverture est de 229 jours. Pour le lait en poudre nous disposons de 4 176 tonnes le prix est de 2 500 à      3 000 f et le taux de couverture est de 55 jours. Le riz, nous disposons sur le territoire national de 46 902 tonnes le kg est vendu entre 300 et 375 f et le taux de couverture est de 20 jours. Bon voilà un peu la situation des produits que nous suivons sur le marché.

Mali Médias : Monsieur le Directeur est-ce que des mesures ont été prises ou bien toutes ces mesures constituent vraiment des dispositions pour empêcher l’inflation ?

Monsieur KEITA: bon des mesures ont été prises par le Gouvernement parce que vous l’avez constaté au cours de cette année le Dollar a grimpé. Face à l’augmentation du Dollar, l’Etat s’il veut que les prix baissent ou pour que l’inflation ne se répercute pas au niveau des consommateurs est obligé de mettre en place des mécanismes. Ces mécanismes ont porté sur quoi ? Pour le sucre la suspension de la TCI (Taxe Conjoncturelle d’Importation) qui a été suspendu, en plus de la suspension de la TCI, l’Etat a déterminé une base taxable faible pour une valeur ; au lieu qu’on calcule les droits de douane sur la valeur d’achat, on le calcule sur une valeur déterminée par l’Etat en vue de soulager les dépenses des consommateurs. En ce qui concerne le riz c’est le même mécanisme qui a été utilisé, mais il n y a pas de TCI pour le riz, le riz c’est la base taxable qui a été réduite pour que le prix de revient du riz soit raisonnable.

Mali Médias : Alors Monsieur le Directeur sachant qu’il y a quelques jours on entend des histoires d’engrais de mauvaises qualités importées. Est-ce que les mesures ou dispositions ont été prises aussi pour que la qualité importée soit une des meilleurs ?

Monsieur KEITA : Vous savez aujourd’hui le Mali est dans une économie libérale, le Mali a souscrit un contrat avec une société (Société de vérification des importations) en principe cette société doit aider à savoir si un produit est de qualité ou pas. Avant l’embarquement des produits cette société doit délivrer un document sur la base duquel on doit se prononcer sur la qualité, aussi lorsque les mesures de précautions sont prises normalement avant qu’un produit nouveau ne rentre sur le territoire, les services techniques concernés doivent faire le prélèvement d’échantillons pour faire les analyses de données. Tous ces mécanismes existent dans le commerce et c’est des mécanismes qui ne sont pas discriminatoires mais qui sont mises en place pour assurer la vie des personnes, pour assure la santé des animaux, pour préserver l’environnement et les mesures de sécurité de façon générale.

Mali Médias : Est-ce vous pensez que ces mesures ou ces prédispositions sont respectées ?

Monsieur KEITA : oui parce que je vous ai dit qu’il Ya un contrat entre le Mali et une société étrangère (Veritas), des dispositions sont prises, ils peut exister peut être des défaillances au niveau du mécanisme en tout cas des dispositions ont été prises pour que les produits importés soient de meilleures qualités.

Mali Médias : Monsieur le Directeur national avez-vous un appel à lancer   aux commerçants importateurs et consommateurs ?

Monsieur KEITA: le ramadan est un mois béni, un mois de grandes dépenses. Nous demandons aux opérateurs économiques et comme ils l’ont toujours été et qu’ils soient encore patriotes pour qu’on puisse passer vraiment un mois de ramadan paisible.

Mali Médias : Monsieur Modibo KEITA, Merci

0

Interview De Modibo Keita, DNCC : « Pour le ramadan, le marché est assez approvisionné… »

Posté par:

A l’entame du mois de ramadan, le directeur national du commerce et de la concurrence, Modibo Kéita, se prononce sur l’état du marché et du commerce dans notre pays.

 

Indicateur du Renouveau : Quelles sont les missions de la DNCC ?

Modibo Kéita : La DNCC a pour missions de protéger le droit des consommateurs à travers la qualité des produits et leur pouvoir d’achat à travers les poids et mesures et nous veillons à une concurrence loyale et saine pour que le consommateur puisse ...

Continuer la Lecture→
0

Lutte contre la fraude à l’importation et à l’exportation : La DNCC, les DRCC et la direction des Douanes désormais interconnectées

Posté par:

Accompagné du Président du Conseil national du patronat, Mamadou Sidibé, du Directeur Général des Douanes, Modibo Kane Kéïta, et de la plupart de ses collaborateurs, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Abdel Karim Konaté, a procédé au lancement de cette interconnexion le mardi 21 avril 2015, dans la cour de la DNCC.

Fruit d’un partenariat public / privé entre la Direction nationale du Commerce et de la Concurrence et le Conseil National du Patronat, qui gère ...

Continuer la Lecture→
0

Modibo Kéïta à cœur ouvert : “Les détenteurs des agréments contestés par les banques ont été rayés de la liste des importateurs d’hydrocarbures ”

Posté par:

Dans cet entretien exclusif, Modibo Kéita  a  touché en profondeur toutes les questions relatives à l’usage des fausses intentions, l’annulation des agréments de certains opérateurs pétroliers, dénoncé  les mauvaises pratiques mettant en mal la libre concurrence et les difficultés de fonctionnement auxquelles la DNCC est confrontée. Il s’est longuement expliqué également sur les mesures correctives envisagées pour que ces dysfonctionnements qui mettent en mal la pratique des affaires dans notre pays et les efforts d’amélioration des rapports entre la DNCC ...

Continuer la Lecture→
0

Commerce: Le Directeur National de la D.N.C.C, Modibo Keïta sur la sonnette d’alarme

Posté par:

Inquiétant ! Les bouchers après avoir profité de la subvention de l’Etat pendant le mois de carême, sont  désormais décidés à rendre la vie plus difficile aux consommateurs maliens. Pourquoi ? L’augmentation est à la limite vertigineuse. La marge qui laisse le consommateur sur sa faim ? Le prix de la viande qui est passé depuis quelques jours de 2000 à 3000 FCFA est sur toutes les lèvres. Les raisons qui expliquent la montée de l’ascenseur sur le prix de la viande sont ...

Continuer la Lecture→
0